Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mai 2010 4 20 /05 /mai /2010 21:10

 DSC04342--Resolution-de-l-ecran-ll.jpg

 

La Vierge de Vaux-Navier à Arc-sous-Cicon (Doubs)

 

Non loin d’Arc-sous-Cicon, pudiquement cachée par quelques foyards et épicéas, se trouve une petite chapelle dont l’origine de la construction a été oubliée depuis bien des lustres.

 

L’endroit se nomme Vaux-Navier. C’était autrefois le lieu préféré des petits bergers qui se retrouvaient ici, non devant cette chapelle, mais au pied d’un rocher en forme de grotte, dans laquelle se trouvait une vierge en bois, protégée par une grille de fer forgé.

 

Ce jour là, les conversations allaient bon train, et l’un des enfants s’en vint à parler de la Vierge toute proche et de ses miracles en citant des faits précis, des vœux exaucés, des épidémies évitées.

 

Mais il n’y avait pas seulement des croyants parmi ces petits bergers et l’un d’eux, certain de sa supériorité, s’approcha de la vierge en lui tendant un quignon de pain en disant : « Tiens, mange, si tu peux ! »

La statue ne réagit pas….

 

Cela peina les plus jeunes qui s’attendaient peut-être à un miracle ; les plus grands, eux savaient qu’il ne fallait pas blasphémer sous peine de connaître les châtiments et la colère de Dieu.

 

Au centre du groupe assis, notre prétentieux berger, fièrement campé sur ses jambes cria triomphalement : « Voyez, où donc est le miracle ? »

 

Un silence pesant régnait sur la petite communauté. Chacun mâchonnant son maigre repas, les yeux rivés au sol.

Cet instant de malaise cessa lorsque des chevaux parvinrent à s’échapper du troupeau. Affolés et paniqués,  les bergers se précipitèrent pour les rattraper, et c’est en les approchant que l’un deux reçut une violente ruade à la mâchoire, le faisant  chuter à quelques mètres de là….

Tous reconnurent immédiatement,  notre berger, défiguré de douleur. A cet instant un hennissement moqueur fit grande impression sur ce petit monde qui vit là, comme le châtiment infligé par la Vierge.

 

Bien sûr, l’histoire fit rapidement le tour de la contrée, et l’on voulut rapporter la statue à l’église d’Arc-sous-Cicon, mais chaque fois, celle-ci s’en retournait dans sa cavité de pierre. D’aucuns diront qu’elle préférait écouter les conversations égrillardes des petits bergers, plutôt que les prières célestes des religieuses.

Alors, on lui construisit une petite chapelle en lieu et place de la cavité.

 

La révolution l'a démoli et il fallut attendre les années 1880 pour que, grâce aux dons des villageois, elle puisse être reconstruite.

 

    © Copyright 2010 - Jo.Ricci

 

 

La petite chapelle veille toujours sur le village, qu’elle peut apercevoir au loin. Mais, qu’est devenue la Vierge ?

 

DSC04341--Resolution-de-l-ecran-kk.jpgDSC04339--Resolution-de-l-ecran-ll.jpg

 

 

 DSC04345--Resolution-de-l-ecran-k.jpg

 

A Arc sous Cicon, situé à un  ou deux km de là,  l'église renferme cette sculpture de la vierge et l'enfant. Elle date de la fin du XIV ou du début du XVème siècle....    Serait-ce celle de la légende ????

 

 

 

 A droite de la chapelle, ce calvaire qui peut-être est lui aussi relié à la légende.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

philae 16/06/2010 11:44



bel article merci pour le partage



Gb-Photos 28/05/2010 09:00



Belle légende et de très belles photos. @+



Veronelle 22/05/2010 13:26



parfois les monuments abandonnés renferment de veritables oeuvres d'art et c'est la cas !



nath 22/05/2010 12:13



Ha comme la vierge de Remonot, la vierge de ton histoire aimait se faire la belle!



Jo. 24/05/2010 23:58



Oui, comme bien d'autres Vierges en Franche-Comté ! Elles n'aiment pas qu'on leur impose un lieu !



Sophie 22/05/2010 06:15



Très belle légende....il faut que j'aille faire un tour.


Belle journée, j'ai répondu à tes interrogations !



Profil

  • Jo.
  • Une passion en images, quelques mots, quelques histoires, une balade, une rando...d'une comtoise exilée en Haute-Savoie.
  • Une passion en images, quelques mots, quelques histoires, une balade, une rando...d'une comtoise exilée en Haute-Savoie.

Il y a actuellement  

  personne(s) sur ce blog

Archives

Pages